Défense de l'hôpital public - Pétition nationale

 

DEFENDEZ  L’HOPITAL PUBLIC

http://petition-mdhp.fr

 Parce que l’Hôpital Public c’est vous:
Vos enfants y naissent,( 2 enfants sur 3  naissent à l’hôpital) ; vous y allez  tant pour vos enfants (90% des moins de 15 ans sont hospitalisés à l’hôpital public ) que pour vos parents ( 80% des plus de 75 ans sont pris en charge en médecine à l’hôpital). L’hôpital public c’est 2/3 des hospitalisations en médecine et obstétrique et 1/3 des hospitalisations en chirurgie . C’est 88% des urgences. Vous y êtes accueillis 24 h/24 et 7j/7, quelle que soit la gravité de votre état, la nature de votre maladie ou votre situation sociale. L’hôpital public est le lieu unique de prise en charge des maladies rares, du handicap lourd et de la précarité.


Parce que  l’Hôpital Public c'est l’avenir :
La recherche qui prépare la médecine de demain, c’est à l’hôpital qu’elle se fait. Les grandes premières, c’est à l’hôpital qu’elles ont lieu .La formation des aides- soignants, infirmières et médecins qui seront les soignants de demain est donnée à l’hôpital.


 Parce que l’Hôpital Public, c'est une certaine idée de la solidarité qui suppose  à la fois l’équité d'accès à des soins de qualité et la recherche de l’efficience des soins. L’Hôpital public aux côtés de la médecine de ville permet de maintenir un système de soins solidaire envers ceux d'entre nous qui sont plus fragiles du fait de leur état de santé et de leur situation sociale, quelle que soit l'origine de leur maladie et à n'importe quel âge. C’est un maillon essentiel de la chaîne de soins partant du médecin traitant de  proximité.


 On vous dit que l’hôpital public est un gouffre financier  qui coûte 40% de plus que l’hospitalisation privée :


 Oui, l’hôpital public prend en charge ce qui coûte cher : les urgences (surcoût de 63% par rapport aux hospitalisations programmées), la précarité (surcoût de 30%) ou ce qui ne « rapporte » pas ( la pédiatrie qui est trop fluctuante au cours de l’année pour être rentable). Les cliniques privées choisissent les soins qui rapportent et ne proposent pas les autres: ainsi, entre 2005 et 2007, sans modifier leur activité d' hospitalisation voire en la diminuant, elles ont augmenté leurs profits (croissance annuelle du chiffre d’affaire en 2007 de 4,4%).


 Non, l’hôpital public ne vous coûte pas plus cher : le volume des dépassements d’honoraires est 8 fois plus important  dans le privé que dans le public. Alors que les dépenses de santé remboursées à l’hôpital public ont augmenté de 2,5% entre 2005 et 2007, dans le même temps elles ont augmenté de 10,3% pour les cliniques privées.

 La campagne contre l’hôpital public a un objectif apparent, réduire les dépenses de la Sécurité Sociale, et un vrai but occulté, favoriser la privatisation du secteur de la santé pour le livrer  aux assureurs et aux groupes de cliniques commerciales et des  maisons de retraites à but lucratif. Ne laissons pas faire !



Ensemble défendons l’Hôpital Public :

Signez la pétition en ligne du Mouvement de Défense de l’Hôpital Public :

http://petition-mdhp.fr

OBJECTIF : 1 MILLION DES SIGNATAIRES

 

--
coordination-national-de-defense-des-hopitaux.jpg

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :